La CIA refuserait de communiquer des informations sur la situation sécuritaire américaine au candidat républicain Donald Trump par peur qu’il les divulgue.




A chaque élection présidentielle, les agents de la Central Intelligence Agency reçoivent  les candidats pour faire le point sur les opérations militaires et de renseignement menées par les Etats-Unis ou encore sur les dossiers de politique internationale. Le but Préparer l’éventuel chef de l’Etat et de lui permettre d’effectuer sa campagne en toute connaissance de la situation actuelle du pays.

“Je refuserais de le faire”

En toute logique donc, le candidat désigné par le parti républicain Donald Trump ainsi que son adversaire Hillary Clinton ont tous deux été contactés par les services de renseignement américain. Et si pour la candidate démocrate, la confiance est entière de la part de la CIA puisqu’elle a occupé le poste de Secrétaire d’Etat et connait déjà bien les ficelles du métier, il n’en va pas de même pour Trump. 




La CIA serait plutôt frileuse à l’idée de transmettre des informations au milliardaire car les agents craignent de voir le candidat républicain révéler des données classées secret-défense, parfois communiquées lors de ces entretiens.

“Je refuserais de le faire”, a même déclaré un cadre du renseignement au Washington Post le 28 juillet, soucieux de l’admiration de Donald Trump pour le président russe Vladimir Poutine et de son apparent “désintérêt pour une compréhension plus profonde, plus nuancée des événements internationaux”. 

Au mois de juin, huit officiers du renseignement déclaraient à l’agence Reuters “n’avoir jamais connu une telle situation. Jamais.”. Leur inquiétude se portait alors sur “l’entourage mystérieux” de Donald Trump. Il semblerait aujourd’hui que son principal conseiller soit Michael Flynn, un ancien lieutenant général de l’armée américaine, opposé à Barack Obama. 

Les agences de renseignement peuvent toujours suivre les conseils du sénateur du Nevada Harry Reid, qui propose de “prétendre organiser un entretien” sans “donner aucune information” à Donald Trump.

La suite sur m6info.yahoo.com

Réagir à cet article

comments