Home » Education » Étudier à Harvard gratuitement depuis Haïti, c’est désormais possible

Étudier à Harvard gratuitement depuis Haïti, c’est désormais possible

Des cours gratuits, accessibles au grand public sont disponibles sur les plateformes Mooc (Massive online open course). De la Harvard des États unis à l’Université Catholique de Louvain en Belgique, élargissez votre culture générale en vous y inscrivant.





Avec près d’un milliard de sites actifs, il est facile de se perdre dans les méandres d’Internet. Les services offerts sont multiples, les portails diversifiés. Si en Haïti, c’est aux réseaux sociaux que revient la palme du nombre d’utilisateurs actifs, il n’est pas moins vrai que le Web ne s’arrête pas à Facebook ou à Twitter. Il s’agit de la plus grande compilation de connaissance jamais connue. Et avec un minimum d’indications, chacun peut tirer son épingle du jeu en se perfectionnant et en suivant des cours payants ou gratuits. Quand il faut étudier à son rythme, sans engagement et sans frais, les Moocs (cours en ligne ouvert aux masses) sont définitivement une option à considérer.

C’est quoi un Mooc ?

Un Mooc est un cours généralement proposé par une université ou par une entité, comme la Banque Mondiale, gratuitement aux internautes dans l’optique d’une démocratisation du savoir. Ces cours dont la durée varie d’un à plusieurs mois, sont aussi certifiés et n’exigent pas d’avoir un niveau d’étude bien précis. Cependant, pour avoir un certificat, il est souvent demandé de passer l’ensemble des examens depuis son ordinateur et parfois de payer une petite contribution. Cette contribution n’est nullement nécessaire pour suivre les cours.




Les universités s’investissant dans la production de ces cours gratuits sont nombreuses. Sur la plateforme coursera.org, on dénombre pas moins de 28 pays pour 145 institutions. Parmi ces institutions, la prestigieuse Sciences Po de France, la Yale University, Duke, Stanford… Sur edx.org, on peut remarquer la Harvard, Berkeley, la Sorbonne, etc.

L’éventail des cours disponibles est aussi riche que varié. Informatique, grammaire, développement personnel, introduction à la science politique, comprendre les Partenariats publics privés (Banque Mondiale), comment prendre la parole en public, philosophie, théâtre… il serait difficile de ne pas y trouver son compte. La plupart des contenus sont aussi disponibles en français. Pour le créole, il va falloir attendre que nos propres universités ou celles de la Caraïbe s’investissent dans le projet.

Source : LoopHaiti.com

Réagir à cet article

comments

About ladepeche