Home » La Une » Clifford Brandt : la thèse de la maladie mentale avancée
Clifford Brandt stands inside the police office after his arrest in Port-au-Prince, Haiti, Tuesday, August 12, 2014. Brandt was taken into custody in the Haitian town of Cornillon, near the border with the Dominican Republic, Communications Minister Rudy Heriveaux said. (AP Photo/Dieu Nalio Chery)

Clifford Brandt : la thèse de la maladie mentale avancée

L’audience des témoins experts dans le dossier de Clifford Brandt a été suspendu vendredi et reprendra demain. Selon certains observateurs de la scène judiciaire haïtienne, il semblerait que les avocats de Clifford Brandt aient choisi leur stratégie de défense. 





En effet, vendredi dernier, les deux avocats qui représentent Clifford Brandt, Me Jean Barnave Chéron et Me Bergemane Berrette, ont déposé devant le juge une douzaine de documents préparés par des experts concernent l’état de santé de l’accusé. 

Dans ces documents, il serait question de dépression mentale et d’atteintes neurologiques. 

D’après eux, ce type de diagnostique nécessiterait une prise en charge par des professionnels de la santé mentale comme des psychologues et des psychiatres

Selon ses avocats, Clifford Brandt souffrirait de troubles mentaux.




Les représentants du ministère public ont contesté la validité de certains documents déposés par la défense. 

Devant les différents arguments contradictoires des deux partis, le président du tribunal criminel Joseph Jeudilien Fanfan a décidé de suspendre l’audience et a demandé la présence des experts cités à la reprise des audiences demain.     

Les médecins Joseph Wilner Simon, Robert Moïse et Fréderic François devraient donc en principe se présenter devant le juge Fanfan pour éclaircir la situation.

Source : LoopHaiti.com

Réagir à cet article

comments

About ladepeche