Home » Edito » EDITO : Un peuple détesté de son gouvernement… A quoi faut-il s’attendre?

EDITO : Un peuple détesté de son gouvernement… A quoi faut-il s’attendre?

Est-ce que le gouvernement haïtien aurait des dents contre la population ? Dès son arrivée au pouvoir, le président Jocelerme Privert ne cesse de claironner que les caisses de l’état sont vides. Ce qui le dispense de toutes obligations d’élaborer des projets sociaux au profit de la population. Le peuple est donc livré à lui-même avec un gouvernement qui se refuse catégoriquement de le porter secours.




Par ailleurs le dollar américain ne cesse de grimper ; des prix verts sont affichés dans tous nos magasins sur les articles les plus insignifiants jusqu’aux plus utiles et le taux du dollar est passé, on le sait, de 45 gourdes à 65 gourdes dans l’espace de six mois. Pas un ministre ne s’est prononcé sur cette inflation qui ne cesse de ronger la masse ; encore moins d’en proposer une porte de sortie. Et Cela va de soi que très peu de patrons ont ajusté le salaire de ses employés quand on sait que la grande majorité chicanent quand il s’agit de respecter ne serait-ce le salaire minimum.




Parallèlement, le ministre de l’éducation nationale, dans une conférence de presse, a rassuré les parents qu’ils ne recevront pas cette année leur traditionnelle subvention de la présidence ou du gouvernement et que la date du 5 septembre prévue pour la réouverture des classes sera bel et bien maintenue.

La suite sur le blog de DOV

Réagir à cet article

comments

About ladepeche