Home » La Une » Jean Max Bellerive entend utiliser la justice contre Youri Latortue

Jean Max Bellerive entend utiliser la justice contre Youri Latortue

Suite à la remise le 17 août dernier du rapport de la Commission « Éthique et Anti-corruption » sur l’utilisation des fonds du programme PetroCaribe, qui accuse de nombreuses personnalités politiques, Jean Max Bellerive, le Chef de cabinet du Président de facto Jocelerme Privert, l’un des accusé de ce rapport, n’entend pas se laisser calomnier par Youri Latortue, le Président de la Commission sans réagir. Il entend trainer devant les tribunaux le Sénateur Latortue, pour que celui-ci prouve ses accusations, ce qu’il explique dans une correspondance adressée à Ronald Larèche, le Président du Sénat.





Lettre de Jean Max Bellerive :

« Port-au-Prince, le 22 août 2016
[…] Monsieur le Président du Sénat,

J’ai appris par les médias que la Commission “Éthique et Anti-corruption” du Sénat aurait officiellement remis un rapport qui met, entre autres, en cause ma gestion alors que j’occupais les fonctions de Ministre de la Planification et de la Coopération Externe, particulièrement en ce qui concerne les Fonds PetroCaribe.

M’étant rendu volontairement, à plusieurs reprises devant des Commissions parlementaires pour justifier les décisions prises sous ma responsabilité, je considère peu “éthique” cette mise en accusation sans pouvoir en comprendre les fondements.




Je vous saurais gré de bien vouloir demander au Président de ladite Commission de me faire parvenir, dans les meilleurs délais, le rapport complet incluant tous les documents qui justifieraient que je sois accusé de “forfaiture”, “concussion” ou de “népotisme”.

D’autre part, le statut de “Sénateur”, du Président de cette Commission, ne l’autorise en aucune façon à me calomnier lors d’une conférence de presse publique. Bien entendue mon conseil d’avocats est en train de prendre toutes dispositions à ce sujet et j’ose espérer que le Sénat fera de même pour lui permettre de venir se justifier devant la justice à cet égard.

Enfin, je m’étonne qu’un sénateur, ou un groupe de sénateurs, tente de se substituer à la procédure prévue par la Constitution pour la mise en accusation d’un membre du gouvernement en relation avec des faits, qui lui seraient reprochés dans l’exercice de ses fonctions.

Persuadé que vous saisissez l’urgence et l’importance de cette requête, je vous renouvelle, Monsieur le Président du Sénat, les assurances de ma très haute considération.

Jean Max Bellerive
Ex Premier Ministre

CC: Sénateur Youri Latortue »

Source : HaitiLibre.com

Réagir à cet article

comments

About ladepeche