En introduisant 14 000 observateurs communautaires dans le processus électoral, disposition non recommandée par le décret électoral, le Conseil Électoral travaille à altérer la crédibilité du processus électoral, s’insurge le conseiller stratégique du « Parti Haïtien Tèt Kale ».




Pour Rénald Lubérice, ce corps introduit dans le processus, investit d’un pouvoir illégal, travaille au profit d’un secteur politique dénommé « Réseau national de Défense des Droits humains ».

Dans la foulée, le conseiller stratégique du Parti ‘’Haïtien Tèt Kale’’ invite le Conseil électoral à rectifier le tir en ce qui concerne l’introduction de 14 mille observateurs communautaires dans le processus électoral.




À quelques jours du 9 Octobre, Rénald Lubérice conseille à l’instance électorale de faire marche arrière sur cette décision.

Réagir à cet article

comments