L’un des géants du web, Facebook, vient d’activer sa fonction “Safety check” sur Haiti. “Les clients T-Mobile peuvent appeler et les zones de texte Touchés par l’ouragan Matthew gratuitement”, a annoncé la compagnie hier lundi  03 octobre 2016.




“Pour aider nos clients à communiquer avec leurs proches dans la trajectoire de l’ouragan Matthew, T-Mobile est en fait libre d’appeler et le texte des États-Unis dans les zones touchées, y compris les Bahamas, les Bermudes, Cuba, Haïti, Jamaïque et Turks & Caicos. T-Mobile va également renoncer les frais d’itinérance sur les appels et les textes pour les clients dans les Bahamas, les Bermudes, Haïti, Jamaïque et Turks & Caicos.”, lit-on dans cet article (hyperlien:https://newsroom.t-mobile.com/news-and-blogs/hurricane-matthew.htm)  publié sur le site de la compagnie de téléphonie T-Mobile, basée à Washington.

Selon les précisions, cette offre qui s’étend du 04 au 07 octobre est valable pour tous les T-Mobile ONE et T-Mobile clients Choice Simple (postpayés et prépayés), ainsi que les clients de MetroPCS, GoSmart Mobile et WalMart Family Mobile. “Les clients verront les frais réguliers sur leurs factures avec des crédits correspondants.”

Le président et chef de la direction de T-Mobile, John Legere, a adressé un message empreint de sympathie en la circonstance: “Nos pensées et nos prières sont avec tout le monde dans la voie de cette puissante tempête. S’il vous plaît assurez-vous de vérifier vos proches.”
   
Très tôt ce matin de mardi 04 octobre, le journaliste Widlore Merancourt, via un post Facebook,  a lancé un appel directement pour demander au réseau social d’activer son système Safety Check. “Cher Mark Zuckerberg, maintenant, c’est le moment d’activer le #SafetyCheck.”

Quelques heures plus tard Facebook laisse apparaitre sur le fil d’actualité de plusieurs utilisateurs localisés en Haiti ce message: “Etiez-vous dans la zone touchée par l’ouragan à Haïti? Si c’est le cas accédez au Safety Check pour avertir vos amis que vous êtes en securité ou pour leur demander s’ils sont en securité.”




Rappellons que ce même système Safety Check, qui permet de faire savoir à ses contacts sur réseau social que l’on se trouve en sûreté a été activé lors des recents attentats qui se sont produits à Nice, à Orlando. Le service est facile et necessite juste un clique pour être validé.

Soulignons également que sur Facebook et Twitter on peut suivre les hashtags  #MatthewHaiti ou #Matthew pour accéder aux nombreuses publications qui concernent l’événement et faciliter vos recherches.

Source : LoopHaiti.com

Réagir à cet article

comments