Home » La Une » Les dates choisies par le CEP pour l’organisation des élections divisent la classe politique
PHOTO : la1ere.francetvinfo.fr

Les dates choisies par le CEP pour l’organisation des élections divisent la classe politique

Les réactions des politiques ne tardaient pas après l’annonce faite par le Conseil Electoral Provisoire au sujet des nouvelles dates choisies pour l’organisation des prochaines élections.




Le candidat de la Ligue Alternative Pour le Progrès et l’Emancipation d’Haïti (LAPEH) croit que les dates du 20 novembre pour le premier tour et le 29 janvier 2017 pour le second tour sont raisonnables. Même avis pour Moise Jean Charles qui, toutefois, regrette le non-respect de la constitution dans cette décision.

Le leader de Renmen Ayiti, Jean Henry Céant, de son côté croit que la date du 20 novembre est acceptable, mais le 29 janvier 2017 va entraver le respect de l’échéance constitutionnelle. Tout comme pour Maryse Narcisse de Fanmi Lavalas.




PHTK critique sévèrement ce nouveau calendrier électoral. Selon Guichard Doré tout se joue en faveur de Jocelerme Privert, car après le deuxième lundi de janvier 2017 on va tout bonnement constater la caducité du parlement, ainsi M. Privert aurait décidé comme bon lui semble, a ajouté le Conseiller politique de Jovenel Moïse.

Réagir à cet article

comments

About ladepeche