Home » National » Fenley CIUS de KKL, figure symbolique de l’année 2016

Fenley CIUS de KKL, figure symbolique de l’année 2016

A l’émission « ET SI ON PARLAIT DES JEUNES » du dimanche 25 décembre 2016 sur les ondes de la radio Signal Fm 90.5, présentée par Nikson Athis et Gotchen Bernard, deux jeunes analystes politiques et professionnels de la presse, les 10 jeunes leaders haïtiens les plus actifs pour l’année 2016 ont été vulgarisés lors de la présentation du bilan annuel de l’émission sur les événements qui ont marqué l’année 2016. Des jeunes, devenus des images emblématiques de 2016, en faisant preuve d’un grand leadership face à leur implication pour une cause commune.




Dans cette émission, à entendre ces derniers, les analystes ont affirmé avoir pris le soin de bien veiller à ce que les critères de sélection soient respectés afin d’encourager une meilleure transparence. À travers ces choix judicieux, le Collectif des Candidats Locaux est heureux de constater à travers l’émission et aussi une note rendue public aux environs de 9h30 PM dans la soirée que  Cius Fenley, respectivement coordonnateur National de cette structure se trouve parmi les dix jeunes les plus actifs qui ont marqué l’année 2016 en Haïti.

Le Collectif est content désormais que le jeu se joue en toute impartialité dans la sphère géopolitique dans le pays  afin d’éradiquer la gérontocratie qui bat son plein dans le système. La structure encourage les jeunes à s’impliquer davantage comme le fait les candidats Casec, Asec et Délégué de ville qui  font partie de cette structure.




Le Collectif des Candidats Locaux, structure qui a toujours défendu au plus haut niveau les candidats locaux, remercie le courage de la presse, qui ces jours-ci soit victime de la conjoncture politique. C’est bien malheureux, après 212 ans d’indépendance, le pays patauge encore dans des actes immoraux à l’encontre de la presse. Une situation alarmante condamnée énergiquement par la structure.

Le Collectif des Candidats Locaux tient à féliciter les analystes de l’émission « ET SI ON PARLAIT des JEUNES », à savoir ; Gotchen Bernard, Nikson Athis, qui font un travail impeccable au nom de la vérité, pour la nouvelle classe émergente d’Haïti.

Réagir à cet article

comments

About ladepeche