La cohabitation entre l’exécutif et le parlement se révèle impérative dans la logique du redressement de la situation socio-économique du pays ; déclaration signée Joseph Lambert. L’élu du Sud estime que le prochain président va hériter d’un pays où la situation économique s’inquiète beaucoup.




La caisse de l’état  est pratiquement vide, les bailleurs particulièrement la Banque Mondiale sont en récession économique d’où la nécessité d’investir dans l’agriculture préconise, Joseph Lambert.



Eu égard à la formation de la nouvelle équipe gouvernementale, le sénateur du Sud-est met en garde Jovenel Moise contre toute idée de choisir des personnalités à réputation douteuse.

Réagir à cet article

comments