Lancement, hier dimanche dans un hôtel de Pétion-Ville, de la première édition du salon des élections 2017. Une activité organisée par le Conseil Électorale en partenariat avec la Fondation Internationale pour les Systèmes Électoraux (IFES). Ce salon vise à sensibiliser et à mobiliser les électeurs à participer au  scrutin prévu pour le 29 janvier prochain. Scrutin à travers lequel ces électeurs doivent élire des sénateurs, des délégués de ville, des CASECs et des ASECs.




La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de la représentante spéciale du secrétaire générale des Nations Unies en Haïti, Sandra Honoré, la directrice de la Fondation Internationale pour les Systèmes Électoraux (IFES), Alexandra Rossi ainsi que des candidats.

Les élections sont un vecteur des droits de l’homme et de la démocratie. Sandra Honoré, la représentante spéciale du secrétaire générale des Nations Unies en Haïti, appelle les électeurs haïtiens, notamment les femmes haïtiennes, à exercer leur droit de vote. Elle les encourage à prendre le chemin des urnes. Mme Honoré salue, par ailleurs, le leadership de l’institution électorale et promet l’entier soutien des Nations-Unies au CEP.



Uder Antoine, Directeur Exécutif du CEP, pour sa part, a fait ressortir, dans son allocution, certaines difficultés auxquelles l’institution électorale est confrontée  dans l’organisation de ces joutes électorales. Il a cité, entre autres, la prépondérance de l’élection présidentielle et le manque de structure administrative au niveau des localités. La mobilisation des électeurs est le seul moyen pouvant inverser une telle dynamique, a-t-il laissé entendre.

Les Candidats, de leur sont plutôt critiques à l’organisation d’une telle activité. Certains d’entre eux parlent de démagogie. « Nous sommes en train d’assister à une démagogie de la part du CEP », ont fustigé ces derniers. Ces candidats sollicitent plutôt un accompagnement du CEP. « Nous sommes livrés à nous-mêmes, nous n’avons reçu aucune aide financière de la part de l’institution électorale » s’en plaignent-ils.

Réagir à cet article

comments