Après le vote de la résolution par le Sénat de la République contre l’arrestation du sénateur élu de la Grand’Anse, Guy Philippe, le ministre démissionnaire de la justice sort de son mutisme et se disculpe.




Lors d’une conférence de presse tenue vendredi dernier, Camille Edouard Junior a laissé entendre qu’il avait procédé à une mesure de transfert de l’inculpé Guy Philippe à la justice américaine, en vertu du principe de continuité de l’Etat, ne parlant à aucun moment d’extradition.



« Depuis 2002 jusqu’à mon arrivée au Ministère, 81 personnes avaient été arrêtées et remises à la justice américaine », a lâché le garde des sceaux de la République dans l’idée de rappeler qu’il n’est pas le seul chef ayant ordonné le transfert d’un inculpé aux autorités américaines. « Il faut cesser cette hypocrisie » a-t-il insisté.

Donc, à entendre ses propos, Camille Edouard Junior ne va pas s’excuser auprès des parlementaires, notamment les sénateurs, comme le veut un article de la résolution.

Réagir à cet article

comments