Home » National » Le bloc majoritaire à la chambre des députés pourrait sanctionner Fritz Jean
Le député de Delmas, Gary Bodeau

Le bloc majoritaire à la chambre des députés pourrait sanctionner Fritz Jean

En se référant à l’article 137 de la Constitution amendée, le président peut choisir le Premier ministre parmi les membres du parti ayant la majorité absolue au Parlement ; à défaut de la majorité, le président choisi le Premier ministre en consultation avec les présidents des deux Chambres ; ce qui n’est pas le cas dans cette conjoncture, car le sénat est amputé de son président après l’élection de Jocelerme Privert comme président provisoire de la République.

Intervenant, jeudi, sur les ondes de la radio Scoop FM, à l’émission Haïti Débat, le député de la circonscription de Delmas croit dur comme fer que le chef de l’état ne peut pas consulter Ronald Larêche ce dernier qui fait office de vice-président du sénat de la République.

Gary Bodeau appelle M. Privert à se ressaisir. « Une seule tendance politique ne peut pas s’accaparer de la politique du pays », avance-il lors de l’interview. A écouter le député, cela porte à croire que le groupe majoritaire à la chambre des députés pourrait compliquer la ratification de Fritz Alphonse Jean.

Toutefois, des réunions se tiennent autour de l’élection d’un nouveau président devant prendre la tête du bureau du grand corps dans les jours qui viennent.

Réagir à cet article

comments

About ladepeche