Nommé jeudi par le président provisoire de la République, Fritz Alphonse Jean sera installé ce vendredi 26 février au palais national, avons-nous appris d’une source officielle. Déjà la nomination de cet économiste fait débat au Parlement, car le bloc majoritaire à la chambre basse critique Jocelerme Privert pour avoir consulté le sénateur Ronald Larêche au sujet du choix du PM, alors qu’il est le vice-président du Grand Corps.

En se référant à l’article 137 de la Constitution amendée, le président peut choisir le Premier ministre parmi les membres du parti ayant la majorité absolue au Parlement ; à défaut de la majorité, le président choisi le Premier ministre en consultation avec les présidents des deux Chambres ; ce qui n’est pas le cas dans cette conjoncture, car le sénat est amputé de son président après l’élection de Jocelerme Privert comme président provisoire de la République.

Invité ce matin à la rubrique Article 19 sur Scoop FM, le coordonnateur du consortium national des partis politiques d’Haïti estime que le président Privert aurait dû consulter le parlement Haïtien avant même de faire ce choix. Jeantel Joseph invite le président provisoire à respecter l’accord du 5 février dernier.

Le dirigeant du consortium se laisse envahir par le doute quant à la ratification de l’énoncé de politique générale de Fritz Jean. Cependant si toutefois ce dernier arrive à franchir cette étape, Jeantel Joseph l’invite à convoquer toutes les forces vives de la nation dans l’objectif de définir les grandes lignes du plan stratégique de développement du pays.

Réagir à cet article

comments