Home » La Une » La communauté internationale plaide en faveur du respect de l’accord du 6 février
Sandra Honoré, la cheffe civile de la Minustah

La communauté internationale plaide en faveur du respect de l’accord du 6 février

Le Core Group sort de son mutisme et demande au Président de la République de respecter l’accord trouvé le 6 février dernier entre Michel Martelly à 1 jour de la fin de son mandat et le Parlement.

Sandra Honoré a rappelé à Jocelerme Privert l’importance de cet accord pour l’avenir de la démocratie en Haïti.

Suivant cette entente, le second tour de la présidentielle, les législatives partielles et les élections locales devront se dérouler en avril prochain et le nouveau président de la République prendra ses fonctions le 14 mai à venir.

Un mois après son investiture, le président provisoire n’a pas encore procédé à l’installation du nouveau conseil électoral provisoire. La ratification de la déclaration de l’énoncé de politique générale de Fritz Jean se fait attendre ; tout cela peut compromettre l’accord du 6 février écoulé, avancent certains observateurs.

Réagir à cet article

comments

About ladepeche