Dans son antre de Pestel, Guy Philippe continue de défier les autorités qui voudraient procéder à son arrestation. Il dit vaquer librement à ses occupations et s’offre même des parties de football.




Le candidat au Sénat pour le Département de la  Grand-Anse met en défi les autorités constituées dans le cadre de la poursuite judicaire entamée contre les auteurs impliqués dans l’attaque perpétrée dans la nuit 15 mai contre le Commissariat des Cayes.




Guy Philippe, épinglé dans le rapport du Bureau des Affaires Criminelles, dénonce le caractère illégal entourant ce dossier et l’empressement du verdict du BAC.

Réagir à cet article

comments